Le docu­men­taire de réfé­rence sur les enjeux de la guerre civile qui déchire le pays.L’OBS

Un film-enquête dans les coulisses du pouvoir. L’his­toire contem­po­raine de l’Al­gé­rie des deux dernières décen­nies. Un devoir de mémoire.

Festivals Festi­vals
Prix du jury et du Public au festi­val du film d’His­toire de Pessac
Prix des « Droits Humains » au Festi­val Vues d’Afrique à Montréal

EPISODE 1 : UN PEUPLE SANS VOIX

« Un peuple sans voix » décrit la montée du fonda­men­ta­lisme isla­miste par des moyens légaux et l’étrange rela­tion entre le pouvoir et ces forces avec la compli­cité de certaines puis­sances étran­gères.

La première partie commence par le premier acte violent d’en­ver­gure avec les émeutes d’oc­tobre 1988, quand l’ar­mée tire sur le peuple et que se révèlent au grand jour tout à la fois, l’am­pleur d’une crise sociale et écono­mique, le désar­roi de la jeunesse et l’émer­gence du mouve­ment isla­mis­te…

Et elle se termine, après l’an­nu­la­tion des résul­tats des élec­tions légis­la­tives de décembre 1991, par l’as­sas­si­nat du président Boudiaf en juin 1992.

Le Monde

C’est un long voyage dans l’his­toire récente de l’Al­gé­rie que Thierry Leclère, Malek Bens­maïl, Patrice Barrat- entrainent les télé­spe­ca­teurs.

C.S.

Le Canard enchaîné

Canal histo­rique
Les trois heures sont du beau travail, ont été prépa­rées minu­tieu­se­ment pendant trois ans par Thierry Leclère, Patrice Barrat et Malek Bens­maïl. Cette enqûete a l’am­bi­tion de retra­cer clai­re­ment l’his­toire algé­rienne de ces quinze dernières années. Une sorte d’ex­ploit, malgré les leurres, chausses-trappes et autres zones d’ombre qui ont marqué ces années noires…

N.Be.

EPISODE 2 : UNE TERRE EN DEUIL

« Une terre en deuil » couvre ce que l’on appelle la « décen­nie rouge ». Avec trois prin­ci­pales phases de violence : le terro­risme ciblé (1992–1994), l’in­ter­na­tio­na­li­sa­tion du terro­risme (à partir de 1995) et la période des grands massacres (à partir de 1997).

La deuxième partie ques­tionne la respon­sa­bi­lité des violences, des massacres et des viola­tions de Droits de l’homme. Elle décrit aussi les diffé­rentes négo­cia­tions avec les isla­mistes et tente de lever le rideau sur ce qu’on appelle le « pouvoir de l’ombre » ou le « cabi­net noir » qui préside aux desti­nées de l’Al­gé­rie. Un pouvoir appa­rem­ment conforté par la nouvelle donne stra­té­gique après le 11 septembre. Mais pour la popu­la­tion algé­rienne et sa jeunesse, les problèmes demeurent entiers.

Fiche tech­nique

France/Algé­rie/Grande-Bretagne – 2×80' – 2002

algeries-poster2-sd

algerie1-plyr
BANDE-ANNONCE EPISODE 1

algerie-ph1a

algeries-ph2

alg-c4

BANDE-ANNONCE EPISODE 2


Alge­ria’s Bloody Years

France/Alge­ria/UK – 2×80' – 2002

ALGERIA’S BLOODY YEARS chro­nicles the coun­try’s struggle for peace, stabi­lity and demo­cracy since inde­pen­dence from France. The docu­men­tary combines recent and archi­val inter­views, news­reel footage, and recently filmed footage from Alge­ria to trace the origins of the violence that has left as many as 200,000 dead since 1988.

ALGERIA’S BLOODY YEARS begins with a brief histo­ri­cal survey of events in Alge­ria since inde­pen­dence in 1962, and moves on to focus on the demo­cra­ti­za­tion process set in motion after the Octo­ber 1988 riots, the success of Isla­mist groups in elec­tions, the subsequent cancel­la­tion of these elec­tions by the mili­tary, and the coun­try’s descent into violence, up to the present day. The film provides an excellent over­view of recent events and asks tough ques­tions about their causes, and huma­nizes a conflict that was all too often repor­ted deep inside the news­pa­per with little more than « score cards » of the numbers killed.

Not a simple cata­log of atro­ci­ties, ALGERIA’S BLOODY YEARS uses contem­po­rary testi­mony from people on all sides of the conflicy – from former Alge­rian gene­rals to French govern­ment offi­cials, from Alge­rian jour­na­lists to Isla­mist leaders – to unra­vel the myste­rious machi­na­tions that have killed thou­sands of inno­cent Alge­rians.

(english VOD not avai­lable)

Inter­na­tio­nal Jour­nal of Afri­can Histo­ri­cal Studies

« Rarely has the history of the Alge­rian conflict been presen­ted with such clarity, or such force. [The film’s] real strength lies in its mix of shockin­gly honest inter­views… brutally graphic scenes … and archi­val footage of such crucial points in the nation’s history. This triple-pron­ged approach allows direc­tor Malek Bens­mail to recount Alge­ria’s complex recent history quickly and power­fully. »

Editors

alg-c3