Un film fable d’une grande écri­ture poétique.Revue Voir

Face au pelo­ton d’exé­cu­tion, Un chef d’Etat d’un pays attend la mort. Tandis que les soldats épaulent leurs fusils, l’homme se souvient… De son absence de scru­pules et d’hu­ma­nité, de la lâcheté de son entou­rage et de sa rela­tion avec dêmo­kra­tia.

Entre mémoire et imagi­naire, l’homme reste maître jusqu’au-delà de sa mort, face aux offi­ciants de la macabre céré­mo­nie.
Dans quelques instants, les balles traver­se­ront sa poitrine et il sourit…

Étrange itiné­raire d’un dicta­teur qui court à sa perte pour avoir été confronté à un dilemme terri­ble­ment humain: la démo­cra­tie.

Une adap­ta­tion libre de « Une peine à vivre  » de Rachid Mimouni.

VOIR (revue de cinéma du Quebec)

Le meilleur des Mondes
Dêmo­kra­tia, de Malek Bens­maïl, une fable très travaillée sur la dicta­ture. Un film d’une grande écri­ture poétique.

Juliette Ruer

El Watan

À LA DER
Ce soir, à minuit sur Arte un court-métrage du réali­sa­teur algé­rien Malek Bens­maïl revient sur la problé­ma­tique du juge­ment des dicta­teurs lors de l’après -dicta­ture. Fiction? Pas vrai­ment. Dans le film, un ex-respon­sable d’une junte mili­taire non loca­lisé géogra­phique­ment mais qui semble très proche d’ici, voire ici, est atta­ché à un poteau, atten­dant son éxécu­tion par les nouveaux maitres du pays. Passée la ques­tion de savoir si l’Al­gé­rie est oui ou non une dicta­ture mili­taire et sont les véri­tables dicta­teurs assis sur le pouvoir de déci­sion, il reste le thème de la sanc­tion poli­tique des acteurs de l’his­toire à abor­der (qui juge qui? le thème du film), thème sensible en Algé­rie ou personne ne veut juger person­ne… 

Chawki Amari

Fiche tech­nique

Algé­rie/France – Fiction poli­tique – 35mm – 17' – 2000

VOIR LA BANDE-ANNONCE

demokratia-poster-sd2

poster4

demok0

poster3


dêmoK­ra­tia

Alge­ria/France – Poli­ti­cal Fiction – 35mm – 17' – 2000

A lady wearing a scarf is walking seda­tely towards a plan­ted rifle at the beach.  The woman seems to be igno­ring the weapon by staring at the far hori­zon.  Her name is Demo­kra­tia (Demo­cracy). Facing the execu­tion squad, a leader of a tota­li­ta­rian coun­try is awai­ting for death.  While the soldiers were raising their rifles to their shoul­ders, the man recalls, “His absence of scruples and huma­nity, the cowar­dice of his surroun­ding and his rela­tions with Demo­kra­tia. Between memo­ries and imagi­na­tions, the man remains the master beyond his death, facing the offi­cials of the grue­some cere­mony. In a few moments, the bullets will cross his chest, yet he is smiling?

Strange itine­rary of a dicta­tor who is on the road to termi­na­tion for being confron­ted with a terrible human dilemma:  the fatigue of the power and his repla­ce­ment by the army of a new leader. What will this new power­ful leader of Demo­cra­tia do?

A fairy tale on the machi­nery of the dicta­tor­ship, of demo­cracy and abso­lute power.  A kind of anthem for the sacri­fices requi­red by free­dom. We all carry our jails, our crimes and our devas­ta­tions. But our duty is not to spread them throu­ghout the world. It is to fight them within ourselves and within others.

(english VOD not avai­lable)

poster5

poster2