Un témoi­gnage excep­tion­nel qui rend compte de la réalité du pouvoir algé­rien et de son opacité.Alter­na­tives inter­na­tio­nales

PRINTEMPS 2004

Abdela­ziz Boute­flika est réélu à la prési­dence de la Répu­blique algé­rienne dès le premier tour des élec­tions avec près de 85% des voix.

Cette élec­tion s’an­nonçait pour­tant diffé­rente des précé­dentes : l’ar­mée avait déclaré qu’elle reste­rait neutre, le FLN était majo­ri­tai­re­ment passé dans l’op­po­si­tion et son secré­taire géné­ral, Ali Benflis, semblait en mesure d’inquié­ter le président sortant en jouant la carte du renou­veau et de la moder­ni­sa­tion de la vie poli­tique.

Pour montrer comment fonc­tionne véri­ta­ble­ment une campagne élec­to­rale dans son pays d’ori­gine et pour mieux saisir la méca­nique du pouvoir, Malek Bens­maïl a planté sa caméra au sein du QG de campagne d’Ali Benflis, d’où il observe la bataille démo­cra­tique.

Film censuré en Algé­rie et inter­dit d’an­tenne en France.

Festivals Festi­vals
FESTIVAL DU CINÉMA DU RÉEL, PARIS
RIDM, MONTRÉAL
FESTIVAL DU FILM FRANCOPHONE, NAMUR
FESTIVAL DU FILM DE MILAN
DOC, TUNIS
TRAVELLING RENNES
FESTIVAL DU FILM D’HISTOIRE DE PESSAC
FESTIVAL RÉSISTANCES

Télé­rama

« Fabu­leuse immer­sion dans le paysage poli­tique algé­rien, le film est truffé de scènes cocasses, émaillé de propos qui ne s’em­bar­rassent pas de circon­lo­cu­tions, montés à la façon d’un thril­ler, le docu­men­taire s’im­pose comme une incur­sion inédite dans les arcanes du pouvoir algé­rien. »

La Rédac­tion

Babel­med

« Le Grand Jeu consti­tue une première dans l’his­toire du cinéma docu­men­taire algé­rien, où jamais l’oc­ca­sion de percer l’opa­cité du pouvoir n’a été donnée à des témoins indé­pen­dants. »

La Rédac­tion

Le Monde

(…) Le Grand jeu dévoile les coulisses de la dernière élec­tion prési­den­tielle de 2004. Malek Bens­maïl a suivi pas à pas Ali Benflis, prin­ci­pal rival du président sortant, Abde­la­ziz Boute­flika- dont M.Benflis fut le bras doit et le premier ministre. Le film est dépro­grammé en France. Deux années plus tard, le film n’a rien perdu de sa charge subver­sive et demeure un docu­ment unique sur les coulisses et les pratiques du pouvoir algé­rien.

Florence Beaugé, Martine Dela­haye

Le Soir d’Al­gé­rie

Bien plus qu’un simple docu­men­taire sur un candi­dat en campagne, Le Grand Jeu est avant tout un film témoi­gnage sur les « balbu­tie­ments » de la démo­cra­tie en Algé­rie. Les images de Malek Bens­maïl sont livrées telles quelles. Point de commen­taires. Sa caméra ne témoigne pas, elle livre des images à l’état brut. Au spec­ta­teur d’en tirer ses conclu­sions. Ali Benflis est, bien entendu, le person­nage essen­tiel de ce film, Abdel­ka­der Sallat, Ali Mimouni ou encore Anissa Boume­diene se partagent les « seconds rôles ». Le tour d’Al­gé­rie du candi­dat du FLN est parsemé d’em­bûches et de violence. (…) La rixe entre sympa­thi­sants des deux camps fait plusieurs bles­sés. Mais les problèmes ne se rencontrent pas seule­ment sur le terrain, c’est aussi le lot quoti­dien des respon­sables de la direc­tion de campagne instal­lée à Alger. Une des scènes montre Abdel­ka­der Sallat, président de campagne de Benflis, se plai­gnant du parti-pris de l’ENTV en défa­veur de son candi­dat. On voit aussi comment le mono­pole de la télé­vi­sion d’Etat est contourné grâce à Khalifa TV. Le 8 avril, jour de l’élec­tion. Le film de Malek Bens­maïl a réussi à révé­ler l’eu­pho­rie des premiers jours, les incer­ti­tudes de la deuxième semaine de campagne et la conster­na­tion du 8 avril.

⇒ Tarek Hafid

lgj-plyr
VOIR LA BANDE-ANNONCE

LGJ

06_00303

16_00226

33_01811

Fiche tech­nique

Algé­rie/France – Docu­men­taire – 90' – 2005

« The Big Game »

Alge­ria/France – Docu­men­tary – 90' – 2005

This docu­men­tary traces the spring of 2004, the Abde­la­ziz Boute­flika re-elec­tion as President of the Alge­rian Repu­blic in the first round of elec­tions. Follo­wing the step between the time the former Prime Minis­ter Ali Benflis.

(english VOD not avai­lable)

lgjb6