Un témoi­gnage fort sur la diffé­rence et la distance qu’ins­crit l’im­mi­gra­tion autant qu’un état des lieux sans préten­tion de l’Al­gé­rie d’aujourd’­hui.Afri­cul­tures

 english 

Immigré dans la région pari­sienne depuis 1964, Kader décide de passer avec sa famille, les vacances d’été dans son village natal, non loin d’Al­ger.

Ces quelques semaines tant atten­dues de part et d’autre consti­tuent un moment privi­lé­gié riche d’émo­tions fortes.

La caméra suit la famille dans leurs rencontres, leurs retrou­vailles, leurs diffi­cul­tés, leurs visions du pays et de sa région, les fêtes, les mariages, leur retour en Fran­ce…

Ce film soulève beau­coup de ques­tions. Au sein même de cette famille, entre ceux qui sont restés au pays et ceux qui ont émigré vers la France, comment perçoit-on la situa­tion de l’Al­gé­rie? Quels espoirs les uns et les autres nour­rissent-ils pour leur pays? Qu’en est-il de la rela­tion franco-algé­rienne? De l’im­mi­gra­tion contem­po­raine? De l’en­vie d’exil des algé­riens aujourd’­hui ? Des discours diffé­rents des deux côtés de la Médi­ter­ra­née? Des envies des uns et des autres…

Festivals Festi­vals
Prix du patri­moine au festi­val du Cinéma du réel à Paris
Grand prix ULYSSE du docu­men­taire au festi­val du film médi­té­ran­néen de Mont­pel­lier
Prix du Regard Social, Traces de vies, festi­val de Cler­mont-Ferrand
FESTIVAL VISIONS DU RÉEL, NYON
TRAVELLING, RENNES

Les Cahiers du Cinéma

Beaux Portraits à Beau­bourg
Le film très tonique, enre­gistre le choc cultu­rel et la décep­tion devant une situa­tion sociale sinis­trée et des prin­cipes de vies oppo­sés, mais dresse aussi le portrait incroya­ble­ment vivant d’une famille franco-algé­rienne. Malek Bens­maïl est cinéaste sans hési­ta­tion dans sa capa­cité à préle­ver des instants, des blocs de réels qui carac­té­risent immé­dia­te­ment un point de vue, un person­nage, une situa­tion. Bens­maïl est un portrai­tiste au trait vif est acéré.

Jean-Sébas­tien Chau­vin

Le Monde

France/Algé­rie, regards croi­sés
La force du film de malek Bens­maïl est là, dans la souf­france silen­cieuse du père et le désir d’amour contra­rié des enfants.

Th.M.D

Libé­ra­tion

Retour au pays du réel
C’est l’his­toire d’un pays et d’un huis clos. Le film montre très bien l’étouf­fe­ment de ces français reve­nus au pays. Le père a rêvé et rêve encore de ce retour et pour­tant, dit-il : « je suis déçu que du fait que les enfants sont déçus ». Triste tableau de vacances.

Corinne Hyafil

Fiche tech­nique

Algé­rie/France – Docu­men­taire – 70' et 52' – 2001

vac-uk-plyr
VOIR LA BANDE-ANNONCE

desvacances-poster

des vacances-vimeo ready-2500kbps-00279

des vacances-vimeo ready-2500kbps-00233


Holi­days Despite All

Alge­ria/France – Docu­men­tary – 70' et 52' – 2001

Immigrants in the Paris area since 1964, Kader and his family decide to spend their summer vaca­tion in his native village, not far from Algiers.

It will be shot during the summer of 2000 by a young Alge­rian direc­tor working, Malek Bens­maïl, who will accom­pany an Alge­rian family now living in the Paris region as they return to their home village near Algiers.

During holi­day, the direc­tor captures little family stories that portray the franco-alge­rian rela­tion and the reality of Alge­ria in these previous years.

vac-fr-plyr
WATCH THE TRAILER

vacances-poster-eng